Présentation

Communication de Mr CALVI au moment de l’assemblée générale.

Dans les jours qui ont suivi notre élection, avec l’équipe des membres du bureau, nous nous sommes mis au travail.

Nous sommes élus avec une ambition affichée :
Défendre les intérêts des entreprises artisanales, porter la voix des femmes et des hommes qui donnent vie à des projets et contribuent à apporter à nos concitoyens, un service de proximité de qualité.

Pour ce faire, nous prenons un premier engagement devant vous ce soir et devant les artisans de notre département : Nous serons une équipe d’artisans, membres élus de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, au service de l’ensemble des artisans, partout sur l’ensemble du territoire Ariégeois.

Chaque élu, membre du bureau sera l’interlocuteur des artisans et conjoints collaborateurs dans chaque canton. Dans les prochains jours, à l’occasion d’un séminaire, nous mobiliserons d’autres artisans élus, membres de l’Assemblée Générale et des Commissions qui viendront renforcer notre dispositif de présence sur le territoire.

Je le dis sans ambiguïté : aucun canton ne sera oublié. Toutes les énergies seront mobilisées.

Je veux vous présenter, les premiers d’entre-nous qui seront les interlocuteurs directs de nos collègues et pourront mobiliser les services de notre compagnie consulaire, par l’intermédiaire de notre Secrétaire Général, Directeur des Services.

Il s’agit pour les territoires :

-  Du Couserans : de Jean-Luc MIROUZE, boulanger à BIERT,
-  Du Séronais, de l’Arize, de la Lèze : Christian MASSAT, artisan dans les travaux publics, Le Mas d’Azil,
-  Du Pays d’Olmes : Gérald SGOBBO, Artisan de l’automobile, Villeneuve d’Olmes,
-  Du Mirapicien : Serge HIJOSA, Menuisier à La Bastide de BOUSIGNAC,
-  De Foix Rural : Philippe MORERE, Menuisier à BENAC,
-  Des cantons de Pamiers, de Saverdun : Philippe PEYRE, Imprimeur à ST JEAN DE VERGES,
-  De la Haute Ariège : Lionel KOMAROFF, Charpentier Couvreur à Tarascon
-  De Saint Jean de Verges, Varilhes, Verniolle : Nathalie BASQUE, Taxi à DALOU, Karine THALABAS, Conjointe Collaboratrice entreprise de Travaux publics, à Rieux De Pelleport,
-  De Mazères : Christian FONTES, Charcutier.

Mes collègues assureront également toutes les représentations dans les manifestations locales, auxquelles la CMA sera invitée.

Nous tenons à réaffirmer à Monsieur le Préfet de l’Ariège, par votre intermédiaire, Madame, combien nous sommes sensibles à l’écoute, au travail engagé avec les services de l’Etat, pour accompagner nos entreprises, dans cette période ou les incertitudes l’emportent parfois sur la croyance en un avenir meilleur.

Les femmes et les hommes qui ont rejoint l’Artisanat inventent chaque jour, pour aller de l’avant, satisfaire leurs clients. Notre Pays, à la genèse de l’Union Européenne doit nous offrir les conditions de donner à nos territoires ruraux l’ambition de bâtir notre futur et non de le subir.

Les évolutions des derniers chiffres de l’INSEE placent Midi-Pyrénées dans les régions qui vont voir leur population croître de manière très sensible. Notre Département de l’Ariège devrait bénéficier de cet apport. L’aménagement du territoire ne saurait se contenter de la densification unique de la métropole Toulousaine, avec les problèmes sociaux qui vont avec.

Nous soutenons la construction d’un schéma de cohérence territoriale de la Vallée de l’Ariège et nous engagerons des travaux en Commission Economique de notre compagnie, dès le mois de janvier, pour faire connaître nos propositions. Nous sommes des bâtisseurs et nous fondons sur l’ouverture de nouvelles voies de communication, notre conviction que l’Ariège s’ouvrira encore plus vers l’extérieur et que l’Artisanat Ariégeois contribuera à créer de la richesse, à garantir le développement d’un service de proximité.

Pour autant, nous réaffirmons que c’est aussi dans les liaisons entre les territoires, que se construira notre avenir. Il n’y a pas, il ne peut y avoir le seul axe de la RN20 A 66.

De nombreux sujets qui touchent plus directement les entreprises artisanales ont retenu notre attention et nous profitons de la présence des services de l’Etat, pour faire passer un message de chefs d’entreprises responsables.

Le premier sujet est épidermique : la Contribution des auto-entrepreneurs à la contribution foncière des entreprises :

De nombreux articles ont fleuri dans la presse pour s’élever contre une imposition des auto-entrepreneurs à la Contribution Foncière, même si ces derniers n’ont pas déclaré de chiffres d’affaires. Nous respectons les femmes et les hommes qui démarrent un projet dans ce cadre.
Pour autant, nous nous élevons contre le fait que les auto-entrepreneurs ne contribuent pas à l’effort de la nation et nous soutenons toute initiative parlementaire, qui introduira une réforme limitant dans la durée, le statut de l’auto-entrepreneur.

Le second sujet : le contrôle de la qualification des porteurs de projets à la création et à la reprise d’entreprises artisanales :

La CMA a depuis le 1er avril 2010 la mission de contrôler la qualification des porteurs de projets. Nous faisons de la qualification dans les métiers qui touchent à la santé et à la sécurité des personnes, et ils sont nombreux, un enjeu majeur pour que l’Artisanat soit pleinement reconnu par nos concitoyens.

Les premiers résultats sont là et je tiens à souligner que les services de l’Etat nous ont apporté leur concours. Sept entreprises non qualifiées sont aujourd’hui en procédure de contrôle grâce au concours de la Direction des Services à la Population. Nous nous battrons au quotidien, contre la concurrence déloyale que représentent les entreprises non qualifiées en faisant appliquer les textes.

Le troisième sujet : La promotion de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) :

- L’entreprise individuelle à responsabilité limitée est une avancée notable pour notre secteur, parce qu’elle offre une protection accrue du patrimoine de l’entrepreneur individuel et qu’elle vient permettre l’application éventuelle de l’Impôt sur les Sociétés aux activités de l’entreprise individuelle.

Nous oeuvrons à la promotion de ce dispositif et la CMA se mobilise pour réussir dès que les textes seront définitifs et c’est imminent, la mise en place de cette évolution qui touche 64% des 3647 entreprises artisanales en Ariège.

Nous ne pouvons aboutir sans le concours de nos partenaires bancaires et des experts comptables. Nous comptons sur la mobilisation des sociétés de cautions mutuelles de l’Artisanat, la SOCAMA et la SIAGI pour faire de l’EIRL une victoire pour le secteur des Métiers.

Je conclurai mon propos par deux engagements fondateurs qui seront les piliers de notre travail en équipe.

- En 2011, 600 entreprises artisanales recevront la visite d’un agent de la CMA. Nous avons l’objectif de visiter chaque entreprise artisanale, avant le terme de la mandature.

Les services seront ainsi mobilisés pour renforcer leur écoute des artisans, les aider à réussir dans leurs projets, à embaucher, à former les collaborateurs et trouver des solutions à leur problème de trésorerie.

- En 2011, un partenariat étroit avec les organisations professionnelles va s’étayer pour accompagner les entreprises artisanales autours de plusieurs projets :

  • Un accompagnement des porteurs de projets à la création ou à la reprise d’entreprises, en intégrant la réglementation professionnelle,
  • Un stage préparatoire à l’installation rénové dans son animation mais aussi dans son lien essentiel avec les métiers,
  • Un accompagnement aux projets portés par les entreprises artisanales en matière de formation, d’emplois, de marchés, de développement durable et d’animations de filières.

Utilisant la métaphore du Rugby, je fais le vœu d’être le capitaine d’une équipe.
Toutes les énergies de l’Artisanat, tous les talents seront mobilisés pour réussir à marquer des essais au service de l’Artisanat.

Dans cette période de vœu, je veux formuler pour chacune et chacun d’entre vous, nos vœux sincères de santé, de réussite et de bonheurs, pour cette année 2011.

Je vous remercie de votre écoute, de vos conseils toujours éclairés et de votre confiance.